Articles et potins

Affaire Sidy Diallo – Fouzi Lekjaa : Ce Qui S’est Réellement Passé Dans La Loge


publié le :14/11/2017
Témoin oculaire de l’altercation entre les Présidents de la FIF et de la FRMF, samedi avant le coup d’envoi du match Côte d’Ivoire-Maroc, le journaliste Elie Kambiré relate les faits dans le quotidien sportif « SUPERSPORT » du 13 novembre 2017. La FIFA va ouvrir une enquête sur les incidents survenus dans la loge V VIP entre le président de la FIF, Augustin Sidy Diallo et son homologue marocain, Fouzi Lekjaa, lors du match Côte d’Ivoire – Maroc, samedi dernier. Elle a même entendu le président de la FIF sur sa version des faits qui continuent d’alimenter les réseaux sociaux. Disons-le tout de suite. Si on peut regretter que le patron du football ivoirien n’ait pas pris suffisamment de hauteur ou même fait preuve de dépassement de soi pour ne pas répondre à l’attitude inélégante et irresponsable, voire un tantinet provocateur de l’un des principaux soutiens de l’actuel président de la CAF, Ahmad Ahmad, on ne saurait en retour exonérer le patron du football marocain dont le mauvais comportement est à la base de cette altercation. De quoi s’agit-il ? Arrivés presque 1 heure avant le coup d’envoi, le président de la FIF a serré la main des personnalités présentes dans la loge présidentielle, dont le DG de l’ATCI, Bilé Diemelou et l’ex-conseiller aux Affaires diplomatiques du Chef de l’Etat, Mamadi Diané avant d’échanger une poignée de main avec les officiels marocains dont l’Ambassadeur, Abdelmalek Kettani. Mais aussi paradoxal que cela paraisse, le président de la FRMF a refusé de répondre à sa poignée de main, et plus grave de lui lancer ceci : « Je ne te salue pas aujourd’hui, ni demain et même après-demain. » Outré et fâché par cette attitude inutilement provocatrice, il n’en fallait pas plus qu’à son tour le président de la FIF sorte de ses gonds. Tout énervé, il demande donc à son homologue marocain de quitter la loge VVIP, puisqu’il ne veut pas de sa poignée de main. A Sidy Diallo de rappeler au président de la Fédération marocaine que lors du match aller, la délégation ivoirienne n’avait reçu en tout et pour tout que 14 cartons d’invitation pour la loge présidentielle et 200 places pour les supporters ivoiriens. Et pourtant, ce sont une trentaine de cartons d’invitation qui ont été offerts aux officiels marocains et près de 4 mille places pour les supporters marocains dans les tribunes. Fort heureusement, après ces 10 minutes de vives tensions, le calme est revenu dans la loge avant les arrivées du Ministre du petrole, Thierry Tanoh, du Commerce, Souleymane Diarrassouba et du Secrétaire d’Etat chargé de l’Enseignement technique et de la Formation Professionnelle, Touré Mamadou et de l’Ambassadeur Georges Ouégnin. Et ce, grâce aux interventions de l’ex-conseiller du Chef de l’Etat, Mamadi Diané et de l’Ambassadeur du Maroc. Et c’est même l’Ambassadeur Abdlemal Kettani qui a insisté pour que Georges Ouégnin puisse s’installer au premier rang, tant les officiels marocains avaient presque fait le plein de places assises aux premiers rangs. Aussi le protocole de la FIF s’est-il même démené pour pouvoir trouver des places aux personnalités ivoiriennes présentes dans la loge, tant les officiels marocains étaient nombreux. En fait, l’altercation qui a éclaté entre le président de la FIF et son homologue marocain, n’est que le prolongement de la guerre des clans qui a eu lieu lors de la dernière élection à la CAF, entre le Camerounais Issa Hayatou et le Malgache Ahmad Ahmad. Sinon, quoique bras droit de l’actuel patron du football africain, il est inadmissible que Fouzi Lekjaa puisse se payer le luxe de manquer de respect à son hôte, au point de l’humilier en ne répondant pas à sa poignée de main. Et cette attitude irrévérencieuse du patron du football marocain, disons-le tout de suite, n’est rien d’autre que du mépris qu’il a vis-à-vis de son homologue ivoirien. Et cela n’est pas bien. Même si Augustin Sidy Diallo a peut-être eu tort de s’emporter, de s’énerver en tant que président de la FIF, mais le comportement du marocain est à condamner. Car indigne d’un troisième vice-président de la CAF. SUPERSPORT


Laisser un commentaire


VIDEOMUSIK


Videos
Musik
Show
Interview
Reportages
Mobiles

Copyright (c) 2012
by 62666684367 ...

BLOG


Artistes
Photos
Articles
Contacts
Livre d'or

PARTENAIRES


Beauty Addict
Promokado
The Collector Magz'ine
DIRECTSHOW

PLAN DU SITE


Flux rss

Email us


spotboxlive@gmail.com