Articles et potins

Côte d'Ivoire: FIF, pourquoi le G42 réclament le départ de Sidy Diallo de la présidence


publié le :25/01/2018
-Depuis l'Assemblée générale élective de février 2016 qui a vu le plébiscite de Sidy Diallo pour un second mandat à la tête de la Fédération ivoirienne de football (FIF), la paix et la cohésion n’étaient plus de mise au sein de la grande famille du foot ivoirien. Il y avait d'un côté les pro-Sidy et de l'autre les anti-Sidy. Une sorte de configuration comme le jeu politique en Côte d'Ivoire. Mais au sport, difficile de s'en rendre compte si le ballon roule et les championnats nationaux se déroulent sans problèmes. Les sorties concernant la mauvaise gestion de l'équipe de Sidy Diallo, œuvres de Salif Bictogo et de Koné Cheick Oumar ne trouvaient pas d'échos favorables. Et puis, Sidy Diallo, auréolé du sacre des seniors à la Can 2015, était devenu intouchable. Surtout que le Président de la République, Alassane Ouattara l’a publiquement appelé, son neveu, une précision de sens en Afrique ! Assis désormais sous un parapluie atomique, Sidy Diallo faisait tout à sa guise et snobait ses mandants. Malheureusement, les échecs des Éléphants vont créer le désordre au sein de la famille du foot ivoirien. «La vie d'une rose, c'est de vivre l'instant d'un matin sans plus, » dit-on. Sidy Diallo va connaître une descente aux enfers. Tout part avec le recrutement de Marc Wilmots pour entraîner les Éléphants après une Can 2017 cauchemardesque. Le technicien belge n'avait pourtant pas postulé à l'appel d'offres et par magie, M.Diallo qui a même négligé les membres du comité exécutif de la FIF Rechercher FIF le choisit. En quête d'une quatrième participation consécutive au Mondial, les Ivoiriens sont humiliés par les Marocains le 11 novembre 2017. C'est d'ailleurs, la goutte d'eau qui fera déborder le vase. La colère des supporters est intenable, surtout que les autorités marocaines ont tout mis en œuvre pour rafler la publicité au sein du stade Félix Houphouët-Boigny. Mécontents, un groupe de présidents de clubs montent au créneau à Adjamé pour déclencher la révolution. Au nombre de 29 et piloté par Salif Bictogo, Koné Abdoulaye, Cissoko Madi, Dao Mamadou, ce groupement a promis réunir le quorum nécessaire pour exiger une assemblée générale extraordinaire afin d'exposer ses griefs contre le Président de la FIF. Comédie dira Sidy Diallo qui, après une rencontre avec des dirigeants de clubs,narguait tout le monde. Sans bruit le G29 rallie à sa cause de nombreux clubs de novembre à décembre. Le 29 décembre 2017, le G29 devenu G42 dépose une requête à la FIF pour exiger une AG extraordinaire, avec deux points à l'ordre du jour: révocation de Sidy Diallo et divers. Sonné par cette requête, Sidy Diallo, dira prendre acte de cette action dans un premier temps avant de la saboter. Car il réussira à faire désister quatre clubs signataires de la requête afin de ne pas organiser l'AG. En réponse, le G42 en a ri et a ajouté que sa requête était déjà actée. Entre-temps, la FIFA a dépêché très vite à Abidjan un émissaire pour s'informer sur la situation. Aujourd'hui, la Fif s'appuyant sur les désistements de huit clubs sur un total de 42 clubs signataires, trouve que le quorum de 50%+1 n'est plus atteint et refuse de s'exécuter. Au terme de diverses tournées auprès des clubs, le G42 se prépare à l'organisation de l'AG comme le stipule l'article 36 des statuts.


Laisser un commentaire


VIDEOMUSIK


Videos
Musik
Show
Interview
Reportages
Mobiles

Copyright (c) 2012
by 62666684367 ...

BLOG


Artistes
Photos
Articles
Contacts
Livre d'or

PARTENAIRES


Beauty Addict
Promokado
The Collector Magz'ine
DIRECTSHOW

PLAN DU SITE


Flux rss

Email us


spotboxlive@gmail.com