Articles et potins

Le cœur d’Hervé Renard balance: L'Arabie Saoudite lui propose un salaire 10 fois plus élévé


publié le :17/03/2015
Le technicien français, Hervé Renard, champion d’Afrique 2015 avec les Eléphants de Côte d’Ivoire, début février en Guinée Equatoriale, est annoncé un peu partout dans des clubs huppés européens, en Arabie Saoudite et même à la tête de certaines sélections africaines, en dépit du contrat qui le lie à la Fédération ivoirienne de football (FIF) jusqu’en juillet 2016 sans que l’intéressé ne confirme ou infirme ces rumeurs qui enflent. Partira ou partira pas ? Le débat sur l'avenir du sélectionneur ivoirien, Hervé Renard (47 ans en septembre prochain) à la tête des Eléphants de Côte d'Ivoire reste encore entier face au mutisme du principal concerné, en vacances dans son pays. Si pour les autorités fédérales ivoiriennes, ce n'est pas à l'ordre du jour car son contrat avec la FIF expire en juillet 2016, il n'en demeure pas moins que ce ‘'cas'' est préoccupant. Même si je ne connais pas les termes exacts dudit contrat qui pourrait contenir des clauses libératoires, la fédération doit comprendre que si elle tient au Français, c'est à elle de prendre les choses en mains, conseille (sous le couvert de l'anonymat) un ex-international ivoirien, consultant sur la première chaine de la télévision nationale. Le football, poursuit-il, est, aujourd'hui, une industrie et en tant que telle même le plus téméraire ne peut résister aux propositions alléchantes à lui faites. Dans le cas d'espèces, les média annoncent des offres concrètes faites à Hervé Renard par des pays et des clubs nantis pour l'enrôler. Cela devrait donner à réfléchir à nos autorités pour engager les discussions avec l'entraineur national pour éviter toute surprise désagréable, car un contrat est facilement racheter explique la source. Lors de la fête aux héros de Bata au Palais présidentiel, le 10 février (2 jours après le sacre continental), le Chef de l'Etat, Alassane Ouattara qui n'a pas tari d'éloges à l'endroit du technicien français avait émis le vœu de garder cet entraineur hors pair. Le message a-t-il été reçu par Hervé Renard. Rien n'est sûr. En attendant, l'Olympique de Marseille, l'Egypte, l'Arabie Saoudite… font la cour au sélectionneur ivoirien, l'unique technicien à avoir gagné la Coupe d'Afrique des nations de football avec deux sélections différentes (la Zambie en 2012 et la Côte d'Ivoire en 2015). Sachant que Hervé Renard est encore sous contrat avec la Côte d'Ivoire, ces soupirants entendent casser leur tire lit pour avoir la faveur de la dulcinée Hervé dont les émoluments mensuels actuels tournent, selon des sources proches de la FIF, autour de 23 millions F CFA. Là où par exemple, l'Egypte propose le double et l'Arabie Saoudite 218 millions FCFA. Même si Hervé Renard affirme que l'aspect financier n'est pas sa priorité, il dit être obligé de prêter attention à ces offres. Sans autres précisions. Comprenez que son cœur balance en ce moment, avoue un membre de la FIF, très proche du sélectionneur. Surtout que le Français a confié à une chaine de télévision américaine, que le championnat anglais m'intéresse beaucoup, ajoutant qu'il est sous contrat en Côte d'Ivoire pour encore un an et demi. Une interview largement reprise par la presse locale qui a ravivé le feuilleton Hervé Renard.


Laisser un commentaire


VIDEOMUSIK


Videos
Musik
Show
Interview
Reportages
Mobiles

Copyright (c) 2012
by 62666684367 ...

BLOG


Artistes
Photos
Articles
Contacts
Livre d'or

PARTENAIRES


Beauty Addict
Promokado
The Collector Magz'ine
DIRECTSHOW

PLAN DU SITE


Flux rss

Email us


spotboxlive@gmail.com