Articles et potins

Gabon: Il sodomise son voleur pour le punir


publié le :17/07/2015
L'histoire fait grand bruit à Nzobere, un quartier du 1er arrondissement de Ntoum, le chef-lieu du département du Komo- Mondah (province de l’Estuaire.) Un jeune homme de 20 ans, Paturel Obame Avame, n’a eu d’autres punitions que de sodomiser son employé, Ivane M., 16 ans, pour avoir volé son argent, dimanche dernier. Le certificat médical délivré par un médecin atteste que l’adolescent s’en est tiré avec un traumatisme anale causé par une verge d’adulte ou d’un viol avec sodomisation, assorti de 20 jours d’incapacité. Selon une source proche du dossier, Paturel Obame Avame serait propriétaire d’un commerce, spécialisé dans la vente des œufs et des sandwichs. Pour étendre son activité, il a fait une annonce de recrutement d’un vendeur. En cette période de vacances, l’adolescent a été intéressé par l’annonce. C’est ainsi qu’il s’est rapproché du jeune commerçant. Celui-ci l’accepté volontiers et a poursuivi son activité accompagné de son nouveau collaborateur. Dans la foulée, une jeune fille a souhaité intégrer l’équipe. Pendant que Paturel Obame Avame était en entretien avec la demandeuse d’emploi, il a demandé au jeune Ivane M., d’aller fermer la fenêtre de sa chambre. Ce dernier, en y allant, est monté sur le lit pour tenter de fermer la fenêtre. C’est ainsi qu’il a entendu le bruit des pièces de monnaie sous le matelas, qu’il a soulevé par la suite. D’après une autre source, le garçonnet aurait emporté une somme de 111500 FCFA. Convaincu que son argent avait été volé, le jeune commerçant a orienté tous les soupçons vers le petit Ivane M., qu’il a convoqué dans sa chambre. Il l’a soumis à un interrogatoire musclé, tout en le menaçant avec une arme blanche. « Je lui ai demandé de se déshabiller, il m’a demandé de laisser le couteau promettant me dire la vérité. J’ai laissé le couteau ; il m’avoué que c’est lui qui a pris mon argent et a partagé ça avec l’un ses amis », a déclaré Paturel Obame Avame. Et de renchérir : « Sous l’effet de la colère j’ai pensé à ce qu’on m’avait fait quand j’avais volé la nourriture à Libreville. On m’avait pénétré par l’arrière ; j’avais eu mal ce jour-là et je ne pourrais plus jamais voler. Je me suis dit qu’il fallait que je lui fasse la même chose. Je me suis déshabillé et je lui ai demandé de se tourner avant de frotter la crème sur mon sexe et je l’ai pénétré de force par l’arrière, c’est ainsi qu’il s’est mis à crier et à pleurer ». source koaci


Laisser un commentaire


VIDEOMUSIK


Videos
Musik
Show
Interview
Reportages
Mobiles

Copyright (c) 2012
by 62666684367 ...

BLOG


Artistes
Photos
Articles
Contacts
Livre d'or

PARTENAIRES


Beauty Addict
Promokado
The Collector Magz'ine
DIRECTSHOW

PLAN DU SITE


Flux rss

Email us


spotboxlive@gmail.com