Articles et potins

Marème Tall: Une femme ne doit pas porter un slip chaque jour, mais… Byba ne pense pas porter un slip


publié le :07/08/2016
Le slip est un sous-vêtement de référence. Jadis prisé par les jeunes, dorénavant on constate que son port est de plus en plus banalisé. Certains pensent que le fait de ne pas le porter est une mode alors que d’autres y voient une mauvaise habitude. Faisant partie de notre premier vêtement dès la naissance, le slip nous a été imposé, en partie, par nos parents. Ces derniers pensent que c’est une bonne chose de le porter. A les a en croire, sans le slip, on a l’impression que nous sommes nus, quel que soit l’habit que nous portons. Le slip fait donc partie de notre habillement d’autant plus que nous lui sommes habitués depuis le bas âge. Toutefois, d’après un constat fait par Grand-Place, les jeunes d’aujourd’hui, plus particulièrement les jeunes filles, une fois atteint un certain âge, ont tendance à banaliser ce sous-vêtement. Si d’aucuns continuent à le porter, d’autres ne le font plus du tout ou le portent seulement en cas de besoin. Et chacun cherche à justifier son choix. Les raisons du rejet du slip par certaines jeunes filles sont diverses. Aïda est une jeune étudiante trouvée à son école, en pantalon jean taille basse et en body. D’après elle, le slip est gênant et il est impensable qu’elle le porte. « Quand je porte un slip, j’ai l’impression que mon bas est emprisonné. Il me gêne, je ne peux pas me mouvoir avec aisance. Et si je le porte, j’aurai tout le temps envie de le réajuster, c’est pourquoi je n’en mets pas », se justifie-t-elle. Elle poursuit : « Pour moi, ce n’est pas une mauvaise habitude, mais je dirais plutôt une mode et un choix, chacun est libre de s’habiller comme il veut. Je porte le slip uniquement quand je vois mes menstrues », affirme-t-elle. Une femme ne doit pas porter un slip chaque jour, mais… Cette jeune mariée, Marème Tall, trouvée à son domicile sis à la cité gendarmerie de Jaxaay (Keur Massar), a un avis mitigé sur le port du slip. Elle fait savoir que le port de ce dessous dépend du climat. « Il est vrai que c’est de la perversion de ne pas le mettre. Mais, une femme ne doit pas porter un slip chaque jour, ce n’est pas bon, cela provoque des infections vaginales, surtout quand on ne prend pas le soin de le sécher au soleil. Normalement, une femme ne doit porter de slip que quand elle voit ses règles », soutient-elle. Toujours sur la même lancée, elle estime qu’il n’est pas possible de porter un jean avec en dessous un slip. « Porter un jean et y ajouter un slip, c’est du suicide. Un jean sans slip peut te donner une infection vaginale », prétend-elle. À l’en croire, les médecins interdissent son port en état de grossesse. « Aux femmes en état de grossesse, les médecins interdisent le port du slip. Mais, si une jeune fille doit porter un slip chaque jour, elle doit le repasser ou le sécher au soleil », explique Marème. Elle estime par ailleurs que l’absence du slip en tant que tel n’est pas mauvaise. « C’est la façon de le faire qui est mauvaise. Tu peux ne pas porter un slip et le remplacer par un bas avec un justaucorps décent ». Elle va plus loin en faisant savoir que nos mamans ne connaissaient pas de slip. « Auparavant nos mamans et grand-mères ne connaissaient pas le slip, mais n’empêche qu’elles portaient des habits décents et personne ne savait qu’elles n’en avaient pas mis », confie Marème. Elle ne pense pas porter un slip quand elle est chez elle Quant à Dygaye, jeune sage-femme rencontrée dans la rue, elle ne fait pas bon ménage avec le slip et n’en fait pas tout un drame. « Si je ne porte pas de slip, je suis plus à l’aise. Et surtout quand il fait chaud, n’en parlons même pas. Je ne pense pas le porter. Mais, quand je suis en jupe, je me sacrifie juste pour des instants et je m’en passe », confie Dygaye. Elle avance plus loin, mais avec une petite contradiction de ce qu’elle a avancé en premier. « Si je dois sortir, comme pour aller en ville tout en sachant que je dois emprunter un bus, je le porte parce que c’est plus respectueux et plus sûr. Imagine une jeune fille sans slip se déhancher en ville et que ses règles surviennent en cours sans qu’elle s’y attende, les autres pourraient penser à un avortement. On ne sait jamais, je ne prendrais jamais se risque », rassure-t-elle. Elle dit savoir nettement que c’est une mauvaise habitude, mais n’empêche que, parfois, elle n’en porte pas. Pour son conseil en tant que sage-femme, elle invite les jeunes filles à en porter, surtout quand elles sortent de chez elles. « Parce que la tentation est partout et que chacun de nous doit se protéger et de la tentation et des infections vaginales. Car, sans slip, on peut attraper n’importe quoi. Et pire encore, les jeans sans slip, c’est à revoir ». QUESTION DE MŒURS ET D’HABITUDE Impensable de sortir de chez elles sans slip ni… Trouvées à leur école, Bandé et Byba discutent gaiement tout en prenant leur petit-déjeuner. Interpellées sur le port ou pas de slip, elles sont catégoriques, ne pas porter un slip c’est de la provocation pure et simple, et elles ne pensent pas sortir ni rester à la maison sans slip.


Laisser un commentaire


VIDEOMUSIK


Videos
Musik
Show
Interview
Reportages
Mobiles

Copyright (c) 2012
by 62666684367 ...

BLOG


Artistes
Photos
Articles
Contacts
Livre d'or

PARTENAIRES


Beauty Addict
Promokado
The Collector Magz'ine
DIRECTSHOW

PLAN DU SITE


Flux rss

Email us


spotboxlive@gmail.com