Articles et potins

Tanzanie : des internautes condamnés pour insulte au président sur les réseaux sociaux


publié le :24/09/2016
On ne plaisante pas avec John Magufuli. En tout cas plus sur les réseaux sociaux. Depuis l'adoption d'une nouvelle loi contre la cybercriminalité les Tanzaniens doivent se tenir sur Twitter ou WhatsApp, au risque de se voir condamnés à de la prison ferme. Cette fois-ci il s’agit d’un professeur, arrêté pour « insulte au président » dans un message WhatsApp, selon la police tanzanienne citée par Reuters vendredi. La semaine dernière, ils étaient cinq à passer devant les juges après avoir critiqué le gouvernement dans des groupes de discussions WhatsApp, selon la presse locale. Depuis des mois, de plus en plus de Tanzaniens se voient arrêtés pour des messages postés sur les réseaux sociaux, en particulier Facebook, Twitter et WhatsApp, largement utilisés dans le pays. Tous ont affaire à la justice dans le cadre d’une loi anti-cybercriminalité adoptée par le gouvernement tanzanien en 2015, peu après l’arrivée au pouvoir de John Magufuli. Une loi, qui, selon les autorités, vise à encadrer les nouvelles formes de criminalité sur le net. Très décriée depuis son entrée en vigueur, elle punit les crimes commis sur la toile de peines pouvant aller jusqu’à un amende de 3000 dollars, et trois ans de prison ferme. Depuis un an, ils seraient une dizaine d’internautes à avoir été condamnés pour avoir publié « de fausses informations ».


Laisser un commentaire


VIDEOMUSIK


Videos
Musik
Show
Interview
Reportages
Mobiles

Copyright (c) 2012
by 62666684367 ...

BLOG


Artistes
Photos
Articles
Contacts
Livre d'or

PARTENAIRES


Beauty Addict
Promokado
The Collector Magz'ine
DIRECTSHOW

PLAN DU SITE


Flux rss

Email us


spotboxlive@gmail.com