Articles et potins

Pakistan: Un homme condamné à mort pour avoir pété dans la mosquée pendant le ramadan


publié le :13/07/2017
Pakistan: Un homme condamné à mort pour avoir pété dans la mosquée pendant le ramadan Un juge pakistanais a condamné un homme à être exécuté après avoir été expulsé 17 fois de 6 mosquées différentes pour une excitation excessive pendant la période du Ramadan, a Rapporté le Islamabad Herald cette semaine. Le Ramadan est la fête religieuse la plus importante pour les musulmans et le juge a déclaré qu’il avait indisposé les gens de la foi et a même causé 53 personnes à la fois pour quitter la mosquée lors d’une prière, un «acte blasphème» qui devrait être puni »selon La volonté d’Allah. ” Le juge était indulgent, a admis de nombreux experts dans la région, car il a donné au condamné le choix d’être décapité ou lapidé à mort. “La loi est claire, il devrait être lapidé à mort, la décadence est une phrase très légère et l’évite de toute souffrance”, a protesté le procureur du gouvernement.Une condition médicale rare Muhammad Al-Wahabi, âgé de 33 ans, souffre d’une flatulence chronique, «une maladie rare», a-t-il soutenu dans sa légitime défense, car aucun avocat ne prendrait son cas. “Aucun avocat n’est assez fou pour parier sa carrière sur cette question. Si son client est condamné, comme dans le cas présent, l’avocat devrait être poursuivi et peut-être la même foi que son client “, admet l’expert juridique Andrew Jones, un expert en droit du Moyen-Orient.Al-Wahabi n’a pas contesté le jugement et a même déclaré que le jugement était juste et qu’il espérait qu’Allah serait assez gracieux pour pardonner ses actions blasphématoires. Al-Wahabi a également admis qu’il a mis un tampon dans son rectum à plusieurs reprises dans une tentative désespérée de masquer le bruit et l’odeur. «Un acte honteux et insidieux», a déclaré le juge, visiblement dégoûté. “Les musulmans ne sont pas autorisés à insérer des objets à l’intérieur de leur anus, même pas un doigt, il est interdit par le Coran”, a déclaré le juge. “En tant que juge, je dois donner l’exemple à d’autres musulmans. Cela est clairement inacceptable en vertu de la loi charia “, a-t-il conclu. Al-Wahabi a admis au juge qu’il avait échoué à son dieu, à sa religion et à son peuple et était terriblement désolé pour ce qu’il avait fait, et a remercié le juge pour son verdict. Source: africa24.info


Laisser un commentaire


VIDEOMUSIK


Videos
Musik
Show
Interview
Reportages
Mobiles

Copyright (c) 2012
by 62666684367 ...

BLOG


Artistes
Photos
Articles
Contacts
Livre d'or

PARTENAIRES


Beauty Addict
Promokado
The Collector Magz'ine
DIRECTSHOW

PLAN DU SITE


Flux rss

Email us


spotboxlive@gmail.com