Articles et potins

SERI : Mon rêve d'aller au Barça s'est brisé et ça, pour moi, c'est terrible il tacle les dirigeants de Nice


publié le :29/08/2017
Tout proche d'être transféré au FC Barcelone la semaine passée, Jean-Michaël Seri est toujours officiellement Niçois à quelques jours de la fermeture du marché des transferts. Dans les colonnes du quotidien catalan Mundo Deportivo, le milieu ivoirien a vidé son sac et chargé ses dirigeants, qu'il accuse d'avoir fait capoter son transfert. Il ne s'en est jamais caché, Seri rêve du Barça, depuis tout petit. Au sortir d'une saison XXL avec l'OGC Nice, le milieu de poche ivoirien, validé par Xavi, a failli réaliser son rêve la semaine passée, après avoir disputé un dernier match, certes décevant, face à Naples. La suite, on la connaît, du moins partiellement, le Barça a finalement fait machine arrière et son transfert a capoté.Plusieurs versions sont ensuite apparues dans la presse catalane et française pour justifier ce surprenant revirement barcelonais. Pour certains, le Barça aurait purement et simplement mis fin à la piste Seri pour des raisons techniques, pas emballé notamment par sa performance face aux Napolitains. Vous pensez vraiment que le Barça était prêt à payer plus de 30 millions pour un joueur sans le connaître ? Je ne crois pas, a rétorqué Seri, ce lundi dans les colonnes du quotidien barcelonais Mundo Deportivo.Mes dirigeants ne m'ont même pas regardé dans les yeux Pour lui, comme pour son agent d'ailleurs, les Aiglons se sont surtout montrés trop gourmands dans la dernière ligne droite des négociations avec le club blaugrana. Après avoir demandé tout l'été 40 millions aux courtisans de Seri, qui étaient nombreux, les dirigeants niçois auraient soudainement réclamé 50 millions aux Barcelonais, qui venaient de vendre Neymar pour 222 millions d'euros quelques jours plus tôt.A la fin du match contre Naples (mardi dernier), je me suis entretenu durant plus d'une heure avec les dirigeants du FC Barcelone et ils ne m'ont rien dit sur une possible marche arrière concernant mon transfert. Je suis rentré chez moi, content, et le jour suivant j'ai appris la nouvelle, raconte le milieu ivoirien. Je suis resté de marbre quand j'ai découvert que l'opération avait capoté pour des raisons incompréhensibles selon moi. Je suis donc allé au siège de Nice pour voir les dirigeants et comprendre ce qu'il s'était passé. Et là j'ai explosé ! Je peux vous assurer que les murs ont tremblé. Les dirigeants du club ne m'ont rien dit, ils ne m'ont même pas regardé dans les yeux. C'était évident que quelque chose s'était passée : ils m'ont promis une chose et ensuite ils n'ont pas tenu leur promesse en demandant plus d'argent qu'au départ. Seri veut encore y croire Touché moralement, Seri n'a pas joué samedi lors de la débâcle niçoise à Amiens (3-0). Je me sens très mal. Je ne vais pas vous mentir, je suis très affecté, a-t-il reconnu, toujours dans les colonnes du quotidien catalan. Je n'ai pas joué en fin de semaine dernière avec Nice car je n'ai plus la tête au football. Mon rêve d'aller au Barça s'est brisé et ça, pour moi, c'est terrible. Le marché des transferts fermant ses portes vendredi en Espagne, Seri peut encore croire à un énième rebondissement. Il en a envie en tout cas. Je veux être optimiste et penser qu'il y a toujours une chance, que les clubs vont se reparler tranquillement et trouver un accord. Surtout qu'aux dernières nouvelles de la presse catalane, l'OGC Nice serait en passe d'accueillir le défenseur central brésilien Marlon Santos, en prêt. Un joueur qui appartient... au Barça.


Laisser un commentaire


VIDEOMUSIK


Videos
Musik
Show
Interview
Reportages
Mobiles

Copyright (c) 2012
by 62666684367 ...

BLOG


Artistes
Photos
Articles
Contacts
Livre d'or

PARTENAIRES


Beauty Addict
Promokado
The Collector Magz'ine
DIRECTSHOW

PLAN DU SITE


Flux rss

Email us


spotboxlive@gmail.com