3min
©
Image
Image

Affaire de tentative d'enlèvement : Benzema contre-attaque et porte plainte

Selon Mediapart, qui publie une enquête ce jeudi soir, un agent qui travaillait pour Karim Benzema a déposé plainte pour tentative d'enlèvement et de séquestration. Il accuse des proches de l'attaquant du Real Madrid d'avoir tenté de le kidnapper pour un litige financier. Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour tentative d'extorsion. Karim Benzema, de son côté, a porté plainte.

C'est une nouvelle affaire qui pourrait nuire à l'image de Karim Benzema. Son nom est une nouvelle fois cité dans une sombre histoire. Mediapart révèle ce jeudi soir que l'entourage de l'attaquant du Real Madrid pourrait être impliqué dans une tentative d’enlèvement et de séquestration. Selon le site d'information, un certain Léo D’Souza, un agent qui travaillait avec l'ancien Lyonnais, a porté plainte au commissariat de Nanterre le lundi 8 octobre. Mediapart précise que le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour tentative d'extorsion. Le noeud de l'affaire ? Un transfert d'argent (50 000 euros) entre le Maroc et la France.

Comme le raconte en détails Mediapart, Léo D’Souza explique avoir subi une tentative de kidnapping après le choc entre le PSG et Lyon au Parc des Princes le dimanche 7 octobre. Smaïne Tabennehas, un ami de Benzema, et le chauffeur de l'avant-centre madrilène quand ce dernier est à Paris, auraient ainsi essayé de faire monter de force D’Souza dans un van. Mais ils ont finalement été interrompus par le patron du bar (L'Opium, dans le 13e arrondissement de la capitale) où D’Souza prenait un verre avec un ami commun de… Benzema. Précision de taille : l'attaquant, qui souhaitait visiblement s'entretenir par FaceTime avec D’Souza, était également présent à Paris ce soir-là.

"Monsieur Benzema pense que je lui suis redevable de 50 000 euros"

L'origine de cette histoire est un conflit au sujet d'une somme de 50 000 euros. Un pactole offert à Benzema par un sponsor au Maroc après une prestation du joueur. Léo D’Souza a confié aux enquêteurs qu'il était chargé de rapporter cet argent en Europe au mois de juillet. Mais les douaniers de l'aéroport de Marrakech ont saisi le tout, la somme ayant été versée en liquide. Depuis, "Monsieur Benzema pense que je lui suis redevable de la somme de 50 000 euros", a expliqué D’Souza aux policiers qui l'auditionnaient.

Dans le camp de Karim Benzema, on nie évidemment cette tentative de recouvrement agressif. Pour eux, Léo D’Souza ment. Contactés par Mediapart, Smaïne Tabennehas et le chauffeur démentent ainsi la version du van. "Je sors du van et je tombe sur Léo, c'est un ami. D'un coup, il a commencé à s'exciter. Les gens sont sortis. Il s'est mis au sol, a commencé à faire un cinéma. J'ai jamais vu ça", explique notamment Tabennehas. Quant à Me Sylvain Cormier, l'avocat de l'attaquant international français, il trace le même sillon : "La plainte de Monsieur D’Souza est une tentative aussi mensongère que maladroite de couvrir ses turpitudes."

 

 

Benzema contre-attaque et porte plainte

Selon Sylvain Cormier, l'avocat du footballeur, Léo D. "n'a jamais été l'agent de Karim Benzema, c'est peut-être de là que vient le problème : il est peut-être déçu". Me Cormier s'est dit "effaré de cette agitation à partir de faits qui ne concernent pas" son client, dénonçant "une volonté de faire du buzz". "Toute cette affaire est agitée par cet homme qui essaie très maladroitement de masquer ses propres turpitudes", selon l'avocat. Il a ajouté qu'après avoir déposé plainte à Lyon contre lui pour abus de confiance, il comptait "immédiatement" porter plainte pour dénonciation calomnieuse.

"Cet homme n'a aucune ITT (incapacité totale de travail ndlr), il accuse un proche de Karim Benzema de lui avoir pris le bras, on sait par ailleurs que Karim Benzema n'était pas présent sur les lieux et pourtant on titre sur une suspicion de tentative d'enlèvement, c'est parfaitement grotesque", a ajouté Me Cormier. Me Joseph Cohen-Sabban, l'avocat de Léo D., a rétorqué que "si Karim Benzema s'avisait de saisir la justice d'une plainte en diffamation, il serait bien en difficulté".

 

Mots clés
#sport, football Réactions en bas