3min
©
Image
Image

Annulation de l’Abissa 2018 : De grosses pertes pour plusieurs opérateurs économiques à Grand-Bassam

Ce n’est vraiment pas la joie dans la ville de Grand-Bassam. L’annulation, à quelques jours de l’événement, de la fête de l’Abissa est un sérieux coup dur pour bien des populations de l’ancienne capitale ivoirienne. En effet, au-delà des aspects festif, traditionnel et culturel, les conséquences de l'annulation de l'Abissa 2018 vont impacter sérieusement les activités économiques et touristiques prévues dans la cité balnéaire pendant la période de la fête. Les ‘’maquis’’ avaient refait leur toilette, commencé à recruter du personnel pour assurer le service. La plupart ont déjà fait leur provision de boissons pour accueillir le monde que draine la fête.

Les opérateurs hôteliers, qui se frottent les mains dans la même période, n’attendaient tous que la semaine festive au cours de laquelle ils enregistrent un déferlement humain sur Grand-Bassam. Pour tous les petits commerces autour du site de la célébration et sur la page, les restaurants et autres petits vendeurs de gadgets, c'est une énorme perte. Tout comme pour les artisans de la cité balnéaire qui en profitent pour écouler des stocks de produits touristiques. L’un des plus gros perdants, également, c’est l'Association Abissa, le comité d'organisation, ses partenaires et sponsors les plus fidèles qui ont déjà élaboré leurs stratégies, et les nouveaux démarchés qui n’auront pas l’occasion de vivre l’événement.

Bref, cette année, Grand-Bassam n’abordera pas en fanfare la fin de l’année. Les habitants de la cité balnéaire et les habitués de la ville d’Abidjan et environnants qui font le déplacement, devraient espérer que la situation se normalise l’année prochaine pour renouer avec l’ambiance du grand tambour N’zima et des pas du ‘’Zoblazo’’.

Mots clés
#societe Réactions en bas