3min
©
Image
Image

Côte d’Ivoire : La justice annule toutes les plaintes contre le PDCI après les menaces de Bédié

C’est un développement inattendu. A la surprise générale, la justice ivoirienne a radié du rôle, ce mardi 9 octobre 2018, l’affaire du procès en annulation des résolutions du bureau politique du PDCI, introduite par Jérôme N’Guessan. Il devrait en être ainsi pour les deux autres affaires pendantes introduites par le même individu, contre son parti.

C’est une victoire des avocats du PDCI qui avaient été déboutés, quand la juge des référés  avait suspendu toutes les résolutions du bureau politique du 17 juillet 2018. Ce 18 octobre, la justice devrait statuer dans le fond de l’affaire, mais à en croire le plaignant lui-même, celle-ci, comme la récente plainte qu’il avait introduite pour attaquer les décisions du bureau politique de , sera aussi radiée.

La « radiation » est une mesure judiciaire que peut prendre un juge qui préside une audience lorsque les parties n’y comparaissent pas ou ne s’y sont pas fait représenter, ou lorsque, bien qu’ils se présentent à l’audience le magistrat constate que malgré l’injonction qu’il leur a faite d’accomplir une formalité qu’il leur avait prescrites, les parties ont négligé d’accomplir les diligences procédurales qui leur incombaient.

Dans le cas d’espèce, Jérôme N’Guessan ne s’est pas présenté à l’audience et avait pris soin de faire expliquer par ses conseils qu’il n’entendait pas poursuivre ces affaires. La radiation de ces dossiers intervient au lendemain d’une sortie musclée d’.

Depuis Daoukro, le vieux (84 ans) dirigeant du parti septuagénaire s’était montré agacé par toutes ces tracasseries judiciaires. « Nous ne tolérerons pas avec les militants et nos alliés, qu’un juge s’immisce dans les affaires du PDCI, dans les affaires d’un parti politique. Nous ne tolérerons plus et n’y aura jamais d’administrateur provisoire du PDCI. Personne ne s’avisera de prendre une telle décision, autrement, c’est la chienlit, le désordre généralisé dans toute la Côte d’Ivoire et cela, je ne sais jusqu’où s’arrêterait. A Bon entendeur salut ! »

Mots clés
#politique Réactions en bas