2min
©
Image
Image

Décès d’Abou Drahamane Sangaré: «La Côte d’Ivoire perd un de ses plus valeureux fils» (Guillaume Soro)

Le président de l'Assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Kigbafori Soro a salué, samedi, la mémoire d'Abou Drahamane Sangaré « un combattant passionné de la Démocratie... », estimant que «la Côte d’Ivoire perd un de ses plus valeureux fils».

C'est avec une «vive émotion» écrit Guillaume Soro, dans un message transmis à APA, qu'il a appris «le décès ce samedi 3 novembre 2018 à Abidjan, de M. Abou Drahamane Sangaré, ancien Ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères (...) à l’âge de 72 ans».

«Je salue la mémoire d’un combattant passionné de la Démocratie et des Libertés individuelles, dont l’engagement au côté de M. Laurent Gbagbo pour l’instauration du pluralisme politique en Côte d’Ivoire, reste l’un des acquis irréductibles de notre pays », ajoute-t-il.

Selon M. Soro «la Côte d’Ivoire perd un de ses plus valeureux fils », indique-t-il, présentant ses «sincères condoléances à sa famille biologique ainsi qu’à la famille politique du Front populaire ivoirien ».

Deux semaines après Marcel Gossio, ancien directeur général du Port autonome d'Abidjan décédé brusquement le 21 octobre dernier, au lendemain de l'inhumation du Pr. Raymond Abouo N'dori, un autre cadre du parti de Laurent Gbagbo, c'est au tour de Sangaré d'abandonner ses camarades.

Mots clés
#societe Réactions en bas