3min
©
Image
Image

Dimbokro : Une fillette de 14 ans se suicide après le rejet de son inscription en Seconde

Un événement dramatique, a été enregistré dans le milieu éducatif à Dimbokro. Kanga Akissi Rosemonde, âgée de 14 ans, élève inscrite en classe de 3ème, dans un établissement secondaire privé de la ville, en l'occurrence le Collège Catholique, s'est donnée la mort par empoisonnement. Les faits remontent en début de cette nouvelle rentrée scolaire.

Mais pourquoi en venir à là ? A en croire nos sources, la jeune fille est brillamment admise à l'examen du Bepc. Succès célébré avec faste par ses parents, aux yeux de qui elle mérite tous ces honneurs.

Malheureusement, cette joie est plus tard ternie par sa non orientation en classe de Seconde. Toutefois, lorsqu'elle plaide auprès de ses géniteurs, ces derniers qui veulent la voir avancer, acceptent de l’inscrire en Seconde sur la plateforme. Hélas, là encore, cette inscription en année supérieure est rejetée.

Face à l’exigence de leur fille qui veut coûte que coûte aller en année supérieure, les parents de Rosemonde se rabattent sur l’administration de son établissement scolaire. En leur présence, les notes de l’élève sont calculées et il ressort qu’elle obtient une moyenne de 08,50. C'est en deçà de la moyenne nationale d’orientation en Seconde, qui est de 10 au minimum. Sa moyenne est également insuffisante pour qu'elle puisse se faire inscrire en année supérieure, dans le secondaire privé, où il est exigé au moins 09 de moyenne.

Le directeur des études explique alors aux parents que Rosemonde ne remplit pas les conditions. Mais qu’elle peut tout simplement reprendre la classe, pour tenter le test d’orientation sans payer la scolarité. Vu que c'est une élève préalablement orientée par l'État. C'est également ce discours que tient le directeur des études à l'adolescente. Il lui explique qu'elle a intérêt à reprendre la classe de 3ème et qu'il est convaincu qu’elle sera orientée l’année prochaine en Seconde. (...)

Lire la suite sur linfodrome.com

Mots clés
#Suicide #Fille Réactions en bas