3min
©
Image
Image

Être père après 35 ans expose votre bébé à des problèmes de santé. Etude !

Selon une nouvelle étude, les hommes âgés de plus de 35 ans sont plus susceptibles de concevoir des bébés qui ont des problèmes de santé. En vue de répondre à la question si l’âge d’un père affecterait la santé d’un enfant, des chercheurs de l’Université Stanford ont étudié des données sur 40 529 905 naissances aux États-Unis entre 2007 et 2016.

Comparativement aux bébés dont le père est âgé entre 25 et 34 ans, ceux dont le père est âgé de 35 ans ou plus, risquent davantage de naître prématurément, d’avoir un faible poids à la naissance, d’être admis à une unité de soins intensifs néonatals ou de faire des crises. Selon l’étude publiée dans le BMJ, ces nourrissons sont également moins bien classés sur le score d’Apgar, qui est utilisé pour mesurer la santé physique d’un nouveau-né.

Les mères semblaient également être plus à risque, car celles qui avaient des partenaires plus âgés étaient plus sujettes au diabète gestationnel.

Le Dr Michael L. Eisenberg, directeur de la médecine et de la chirurgie de la reproduction masculine à l’École de médecine de l’Université Stanford, a déclaré à Newsweek : « Étant donné que la moitié de l’ADN d’un enfant provient du père, nous nous attendions à voir un lien avec l’âge paternel. Cependant, nous avons été surpris du nombre de résultats liés chez les nourrissons. De plus, l’association avec le diabète maternel était également surprenante. »

Toutefois, les résultats ne prouvent pas que plus un homme est âgé, moins son enfant sera en bonne santé. Retarder l’accouchement peut également avoir des conséquences négatives, ont souligné les chercheurs. « Cependant, il s’agit d’une étude portant sur toutes les naissances aux États-Unis au cours de cette période », a déclaré le docteur Eisenberg.

Les auteurs de l’étude ont reconnu que leur recherche était limitée parce qu’elle n’utilisait que des données existantes. Ils ont également déclaré qu’ils étaient incapables d’ajuster complètement leurs résultats pour tenir compte de l’âge de la mère, d’autant plus que celui-ci est généralement semblable à celui du père. Il était donc difficile de distinguer les effets de l’âge de la mère de ceux de l’âge du père.

 

« Je pense qu’il est important de comprendre que les risques que nous voyons sont modestes. Ainsi, pour un individu, le risque peut ne pas changer grand-chose. Cependant, au niveau de la population, il peut y avoir des répercussions sur la santé publique si les hommes et les femmes attendent plus longtemps avant de concevoir », explique le docteur Eisenberg.

Mots clés
#societe Réactions en bas