3min
©
Image
Image

Inde : un homme lapidé à mort par des singes

Dans un petit village indien, un groupe de singes a tué un homme de 72 ans, après lui avoir lancé des briques. Ce n'est pas un cas isolé, les singes devenant de plus en plus agressifs envers la population du pays.

Il ne leur avait pourtant rien fait. Alors qu'il ramassait du bois dans son village de Tikri (Uttar Pradesh), Dharampal Singh, un Indien de 72 ans, a été visé par un groupe de singes postés dans des arbres. Ces derniers lui ont lancé plus d'une vingtaine de briques, provenant d'un bâtiment délabré à proximité, sur la poitrine, les jambes et le crâne. Le vieil homme a été transporté à l'hôpital, avant de succomber à ses blessures, a rapporté le samedi 20 octobre le journal indien The Times of India.

Dans un petit village indien, un groupe de singes a tué un homme de 72 ans, après lui avoir lancé des briques. Ce n'est pas un cas isolé, les singes devenant de plus en plus agressifs envers la population du pays.

Il ne leur avait pourtant rien fait. Alors qu'il ramassait du bois dans son village de Tikri (Uttar Pradesh), Dharampal Singh, un Indien de 72 ans, a été visé par un groupe de singes postés dans des arbres. Ces derniers lui ont lancé plus d'une vingtaine de briques, provenant d'un bâtiment délabré à proximité, sur la poitrine, les jambes et le crâne. Le vieil homme a été transporté à l'hôpital, avant de succomber à ses blessures, a rapporté le samedi 20 octobre le journal indien The Times of India.

Le journal indien note que les attaques mortelles de singes sont en augmentation à travers tout le pays. En avril, un bébé de 16 jours a été kidnappé par un singe dans son village de Talabasta, dans l'Etat d'Odisha, avant d'être retrouvé mort dans un puits. En octobre 2007, une autre affaire avait fait la une de nombreux médias internationaux : le maire adjoint de New Delhi, Sawinder Singh Bajwa, avait été retrouvé mort après une chute provoquée par l'attaque d'une horde de singes sauvages.

Mots clés
#societe Réactions en bas