3min
©
Image
Image

Manque de sommeil : 5 graves conséquences sur votre santé

Tout comme la respiration et la digestion, le sommeil est très important pour l’organisme. On parle de manque de sommeil, lorsque l’adulte dort moins de 6 heures par nuit. En plus de stimuler la production hormonale, reposer son corps et son esprit, le sommeil est favorable à la croissance du corps, la maturation cérébrale mais aussi le développement immunitaire et agit sur l’humeur. La maladie d’Alzheimer Selon l’Institut National français du Sommeil et de la Vigilance (INSV), le manque de sommeil augmente les risques d’Alzheimer.

Aux Etats-Unis, une étude similaire a été réalisée par Adam Spira, du département de la Santé Mentale de la Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health et Alyssa Gamaldo de la National Institues of Health. Les résultats ont fait savoir que la protéine bêta-amyloïde, qui est responsable de la perte de mémoire est plus importante en cas de manque de sommeil.

Le diabète et l’obésité

Dans une étude réalisée par l’Institut de Recherche sur le Diabète et l’Obésité du Centre médical Cedars-Sinai des Etats-Unis, a fait comprendre que le manque de sommeil peut être à l’origine d’une augmentation d’acides gras libres dans le corps. Ce qui peut impacter sur la vitesse du métabolisme et sur la capacité de régulation de l’insuline.

Les maladies cardiovasculaires

Le manque de sommeil pourrait être la cause de l’angine de poitrine, de l’infarctus du myocarde et des accidents vasculaires cérébraux. C’est ce que révèle une étude faite par Qiao He et Peng Zhang de la China Medical University en Chine. Les chercheurs ont pu conclure que les risques de maladies cardiovasculaires augmentent de 27% lorsqu’il y a troubles du sommeil, de 18% quand le sommeil n’est pas réparateur et de 11% lors de complications de sommeil.

Le suicide

Le sommeil joue un rôle fondamental dans les fonctions cognitives mais aussi pour l’humeur. Une étude de Rebecca Bernert, du département de Psychiatrie et Sciences du Comportement de l’Ecole de médecine de la Stanford University en Californie a conclu que le manque de sommeil est à prendre en compte dans le cas du suicide, surtout chez les personnes âgées.

La colite ulcéreuse

En plus des maladies citées plus haut, les carences en sommeil peuvent être à l’origine des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI). Parmi elles, la colite ulcéreuse et la maladie de Crohn. En effet, être en manque de sommeil peut être à l’origine de réactions inflammatoires. C’est ce que révèle une étude du Département de Gastro-entérologie de Massachussets General Hospital.

Mots clés
#societe Réactions en bas