3min
©
Image
Image

Sénégal : Pour son honneur et celui de sa famille, Wade réclame une enquête internationale sur son patrimoine

Abdoulaye Wade veut une enquête internationale sur son patrimoine. L’ancien président de la République du Sénégal (2000-2012), l’a fait à travers une lettre dans laquelle il détaille sa requête.

«Les chefs d’État africains étant souvent soupçonnés d’utiliser l’argent de leur pays pour aller s’acheter des immeubles en France, aux Etats-Unis, même, dit-on, en Chine maintenant, j’ai décidé de laver mon honneur», a-t-il commencé par constater, avant de jurer sur l’honneur qu’il ne possède «à l’étranger aucun bien pouvant être qualifié de bien mal acquis, bien immobilier, compte en banque garni, valeurs mobilières».

Ainsi, dans sa note, Wade Rechercher Abdoulaye Wade assure qu’il ne s’est pas enrichi et n’a pas enrichi ses parents et sa famille en exerçant le pouvoir. À l’en croire, comme bien immobilier, il dit n’en disposer qu’un seul de 41 m2 à Paris. Des 3 comptes bancaires qu’il avait, il dit avoir fermé les deux pour absence d’écritures. Le seul qui lui reste aux Emirats ne possède que 4.600 euros (environ 3 millions Fcfa).

Selon le journal Les Échos, qui rapporte l’information, dans une déclaration, l’ancien chef de l’Etat (2000-2012) réclame une enquête internationale «pour défendre l'honneur qui s’attache à mon nom, à celui de mes ancêtres souverains dans trois de mes lignées d’ascendance paternelle et maternelle ; pour que ma femme et mes enfants ne soient pas victimes de préjugé répandu en Europe selon lequel un Africain, dès qu’il est correctement habillé, ou pis encore, descend d’une voiture correcte et entre dans un café connu, il est regardé comme quelqu’un qui vient en Europe dépenser avec insolence, l’argent qui a dérobé à ses compatriotes». 
  
Déterminé et décidé à laver son honneur et celui de sa famille, l’ancien président de la République (avril 2000-avril 2012) met sur la table son patrimoine, invitant toute personne qui le désire à vérifier sa déclaration. 

«Je, soussigné, Wade Rechercher Abdoulaye Wade , ancien président de la République du Sénégal ; pour défendre l’honneur qui s’attache à mon nom, à celui de mes ancêtres souverains dans trois de mes lignées d’ascendance paternelle et maternelle ; pour que ma femme et mes enfants ne soient pas victimes de préjugé répandu en Europe selon lequel un Africain, dès qu’il est correctement habillé, ou pis encore, descend d’une voiture correcte et entre dans un café connu, il est regardé comme quelqu’un qui vient en Europe dépenser avec insolence, l’argent qui a dérobé à ses compatriotes. 

Et d’ajouter : « […] Je demande solennellement aux pays amis du Sénégal, surtout ceux qui lui fournissent une aide pour son développement, de faire des recherches, chacun sur son territoire, et ailleurs, séparément ou ensemble, pour constater que je n’y possède ni immeuble, ni compte en banque garni, ni valeurs mobilières et d’en tenir un rapport circonstancié qui sera rendu public par leur soins», invite l’ancien président de la République. 

Mais s’il en est ainsi, c’est parce que Wade veut que ses enfants «circulent fièrement en Europe, sans vivre le complexe du fils ou de la fille d’un Président fraudeur, au surplus receleur, venu en France exhiber avec insolence le produit du vol des biens de ses compatriotes. Au besoin ils montreront les coupures de journaux qui ne manqueront pas, je l’espère, de titrer que leur père fut un Président vertueux », espère-t-il plaçant sa déclaration sous le sceau de l’honneur, «pour ceux qui savent encore ce qu’est l’honneur», égratigne-t-il pour finir. 

Mots clés
#Abdoulaye #wade #enquête Réactions en bas