3min
©
Image
Image

Sidiki Diabaté convoqué à la police pour acte de violence

Selon des informations relayées par le site malijet, Yacouba Doumbia un taximan de Bamako aurait été copieusement bastonné par Sidiki Diabaté et ses amis, mercredi dernier. Notre source rapporte que Yacouba Doumbia était au volant de son taxi lorsqu’au sortir d’un croisement, il rencontre un groupe de jeunes qui revenait d’une boite de nuit à bord d’un d’une rutilante voiture.

Parmi le groupe de jeunes se trouvait Sidiki Diabaté qui aurait intimé l’ordre au taximan de leur céder le passage. Et face au refus du taximan de se plier à leur demande, ce dernier fut bastonné par le groupe.

« Ils m’ont demandé de leur céder le passage. Lorsque j’ai refusé, ils m’ont suivi avant de me barrer la route devant le Night club. » a fait savoir Yacouba Doumbia.

Le taximan explique par ailleurs qu’il s’est retrouvé encerclé par une bande de voyous qui l’ont roué de coups; après l’avoir aspergé de gaz lacrymogène, alors qu’il était assis dans l’habitacle de son taxi. Pour Yacouba Doumbia, il n’y a aucun doute possible: « c’est Sidiki Diabaté, lui-même, qui tenait le gaz. Et il m’a insulté de père et de mère, me disant que la route et même le Mali, leur appartenaient. »

Par la suite le taximan a réussi à démarrer son taxi pour s’en aller. Il s’est rendu bien après au commissariat de police n° 1 de Bamako pour porter plainte contre Sidiki Diabaté. Convoqué par les policiers, Sidiki Diabaté s’est présenté devant les officiers de police judiciaire. Mais, au lieu de faire profil bas et demander pardon, il a sorti une liasse de billets de banque pour la tendre à la victime, rapporte malijet.

« C’est 50.000 FCFA qu’il m’a tendu. Mais, quand j’ai été à l’hôpital, les analyses ont révélé que mon nez était déplacé et qu’il fallait une opération pour le réparer. Et quand je l’ai informé de cette situation, Sidiki a refusé de passer à la caisse pour payer les soins. » a révélé le taximan.

 

Mots clés
#societe Réactions en bas