4MIN
©
Image
Image

Tanzanie : le plus jeune milliardaire d’Afrique retrouvé après 8 jours de séquestration

Sa famille et tout le peuple tanzanien retenaient leur souffle depuis plus d’une semaine. Enlevé le 11 octobre dernier, il est retourné sain et sauf à son domicile ce vendredi.

Enfin ! Mohammed Dewji a été retrouvé ce vendredi 19 octobre et est retourné à son domicile « en toute sécurité », après huit jours de séquestration par ses ravisseurs. MeTL Group, le conglomérat diversifié dont il est à la tête, l'a annoncé hier, en fin de journée, en tweetant ses remerciements à ses « compatriotes Tanzaniens, tout le monde à travers le monde pour leurs prières et aux autorités de Tanzanie ».

Azim Dewji, son oncle et porte-parole de la famille, l'a confirmé à la presse ce samedi matin, rapporte Standard Digital.

January Makamba, ministre tanzanien de l'Environnement et proche ami du tycoon a également confirmé sur Twitter, déclarant s'être entretenu avec le milliardaire pendant 20 minutes.

Première fortune de Tanzanie et milliardaire le plus jeune d'Afrique avec une fortune évaluée par Forbes à 1,5 milliard de dollars, Mohammed Dewji a été enlevé jeudi 11 octobre dernier alors qu'il quittait la salle de sport d'un hôtel de luxe à Dar es Salam. Au sujet de ses ravisseurs -qui étaient au nombre de quatre portant des cagoules- rien n'a filtré à part le fait qu'ils seraient « blancs », selon les déclarations faites aux médias par le gouverneur de la ville au lendemain de l'incident.

Alors qu'une vingtaine d'arrestations menées rapidement n'avaient aboutis à rien, sa famille, lors d'une conférence de presse donnée lundi 15 octobre, a promis une récompense de 1 milliard de shillings tanzaniens -soit environ 450 000 dollars- aux personnes qui fourniraient des informations susceptibles de faciliter l'enquête et de le retrouver. Selon l'oncle de Mohammed, Azim Dewji, cette somme sera remise prochainement aux intéressés.

Un kidnapping qui a soulevé le débat sécuritaire

L'enlèvement du patron de MeTL Group, s'ajoutant à une liste de 70 kidnapping ces trois dernières années, a soulevé de nombreuses questions et ravivé les débats autour de la sécurité en Tanzanie. Mais face à cette levée de boucliers, le gouvernement a voulu se montrer rassurant.

Pour l'heure, rien ne filtre quant aux raisons de l'enlèvement de Mohammed Dewji, le lieu de sa séquestration, les circonstances de sa délivrance.

 

Mots clés
#societe Réactions en bas